VOUS ÊTES ICI : Expositions > Villages de terre, techniques ancestrales et modernité
KSAR DE MOULDIKHT, TIZI'N'TEST,  MAROC, 1994

Villages de terre, techniques ancestrales et modernité

CAUE Rhône-Métropole, du 7 juin au 17 septembre 2016

Expositions

A l’occasion du Festival LYON 2016, CAPITALE DE LA TERRE, le CAUE Rhône Métropole présente une exposition du photographe  Alain Ceccaroli sur les villages de terre au Maroc et l’habitat expérimental de l’Isle-d’Abeau.

VILLAGES DE TERRE, techniques ancestrales et modernité
Photographies d’Alain CECCAROLI
7 juin – 17 septembre 2016
au CAUE Rhône Métropole, Lyon 1e
Entrée libre

A l’occasion du Festival LYON 2016, CAPITALE DE LA TERRE, le CAUE Rhône Métropole présente une exposition de l’auteur photographe Alain CECCAROLI. Ces photographies proposent de confronter l’architecture de terre marocaine, en danger et encore utilisée, à l’habitat expérimental en terre pionnier des années 80 LE DOMAINE DE LA TERRE à L’Isle d’Abeau (38).

Au Maroc, les berbères du sud ont construit selon des techniques anciennes un habitat original et millénaire en terre. Laissé à l’abandon, cet habitat tombe en ruine au risque de disparaître du paysage marocain et du patrimoine mondial.

Sous l’égide du Plan Construction, en 1981, le Domaine de la terre à L’Isle d’Abeau lance une opération de logements locatifs sociaux en terre selon des expressions architecturales diverses et différentes techniques de construction. Trente après, cette expérimentation reste l’une des plus emblématiques de la Ville Nouvelle et depuis 2008 est classée parmi les trésors du développement durable de la région Rhône-Alpes Auvergne. Ce quartier pilote d’une ville nouvelle est-il la preuve d’un renouveau possible de l’architecture de terre dans les pays industrialisés ?

Alain CECCAROLI né en 1945 à Rabat au Maroc, choisit en 1981 de s’orienter vers un travail d’auteur photographe. Autodidacte, sa rencontre en 1982 avec Claudine et Jean-Pierre SUDRE est décisive. Désormais il va se consacrer à ses trois passions : l’architecture, le paysage et la Méditerranée. Sa première commande publique en 1984 de la mission du patrimoine photographique le conduit en 1984 et jusqu’en 1986 à participer à la mission photographique de la DATAR où il réalise une série de photographies sur le paysage de la montagne.

image à la une : KSAR DE MOULDIKHT, TIZI’N’TEST, MAROC, 1994

publié le 04/04/2016

-Haut de page