VOUS ÊTES ICI : À la une > Le nouveau défi : habiter le vivant #2

Le nouveau défi : habiter le vivant #2

WEBINAIRE, mardi 24 novembre 2020

environnement et biodiversité

WEBINAIRE
Les CAUE et leur fédération vous proposent un webinaire « Le nouveau défi : habiter le vivant », deuxième rencontre publique de leur Cycle E qui vise à interroger et redonner un sens au concept d’environnement. Rendez-vous le 24 novembre 2020 avec deux nouveaux intervenants : l’architecte Philippe Rahm (inventeur de « l’architecture météorologique ») et le chercheur et philosophe de l’écologie Frédéric Ducarme.

Les CAUE avec leur fédération nationale ont lancé en septembre 2020 un cycle de travail et d’échanges sur l’environnement en valorisant leurs actions de terrain : le Cycle E (voir notre article).

Après le lancement de la Galerie vidéo d’actions de CAUE sur l’environnement et du premier webinaire « Le nouveau défi : habiter le vivant » (le 29 sept, revoir ici), les CAUE et leur fédération vous invitent à un nouveau webinaire le 24 novembre avec deux intervenants exceptionnels : Philippe Rahm, architecte inventeur de « l’architecture météorologique », et Frédéric Ducarme (sous réserve), chercheur au MNHN et philosophe de l’écologie.

L’environnement est un concept large dont on finit par oublier les vrais enjeux : dans un contexte d’urgence climatique, d’érosion de la biodiversité, de menaces sur la santé publique… l’environnement, avec un grand « E », mérite de retrouver un sens et un horizon vivable. Habiter le vivant est le défi d’aujourd’hui.

Cycle E / Webinaire « Le défi de l’homme : habiter le vivant » #2
Intervenants :  Philippe Rahm et Frédéric Ducarme (sous réserve)
Mardi 24 novembre 2020
14h30 – 16h30
Inscription gratuite :
https://www.billetweb.fr/le-nouveau-defi-habiter-le-vivant-2


Philippe Rahm

Architecte, inventeur de la notion d’« architecture météorologique », Philippe Rahm travaille avec des outils climatiques, pas seulement géométriques. Alors que le secteur du bâtiment, responsable de 40 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète, Il réalise de nombreux bâtiments avec une approche de l’architecture par le climat, proposant non plus des fonctions et leurs formes, mais des climats à habiter.
L’architecte réalise un parc dans la ville de Taichung, à Taïwan, en prenant en compte le vent, le soleil et la circulation de l’air, favorisée par des variations de températures.
Il est aujourd’hui professeur invité à l’Université de Harvard, enseignant titulaire à l’École d’Architecture de Versailles. Il est également l’auteur des ouvrages Architecture météorologique (2009) et Météorologie des sentiments (2015).

image : Philippe Rahm inside the Meteorological Garden (Photo credit Philippe Rahm architectes)


Frédéric Ducarme (sous réserve)

Normalien en Lettres & Sciences Humaines en 2007, Frédéric Ducarme entreprend une démarche interdisciplinaire en recommençant des études en biologie dans la même école en 2010, avec une spécialisation en écologie marine. Il est aujourd’hui chercheur au Muséum national d’histoire, philosophe de l’écologie.
« Il faut repenser la nature pour mieux la conserver ». Cette difficulté à définir la nature n’est-elle pas la cause sous-jacente des nombreuses controverses sur sa conservation ?
En science, on parle beaucoup de nature – et c’est d’ailleurs le titre d’une des plus grandes revues scientifiques. Pourtant il subsiste un grand flou autour de ce mot polysémique… « Dans les dictionnaires, j’ai retrouvé 22 définitions différentes de la nature ! »

Image : Philippe Rahm architectes

[publié le 19/11/2020]
-Haut de page