VOUS ÊTES ICI : urbanisme et aménagement > Quelles conséquences du vieillissement de la population sur les villes?

Quelles conséquences du vieillissement de la population sur les villes?

CAUE de la Charente-Maritime, 17 oct 2019

urbanisme et aménagement

Le vieillissement de la population est présenté par l’INSEE comme inéluctable. Particulièrement pour des départements comme la Charente-Maritime où se cumulent celui de la population installée et celui des jeunes retraités, migrant vers les territoires littoraux. Le CAUE 17 propose un séminaire pour aider élus et professionnels à mieux anticiper le phénomène qui touche le logement, l’aménagement des espaces publics comme la revitalisation des centres.

SÉMINAIRE
« La révolution de la longévité, quelles conséquences pour nos villes ? »
organisation : CAUE de la Charente-Maritime (avec le concours du Centre national de la fonction publique territoriale et de l’Association des Maires de Charente-Maritime)
date : jeudi 17 octobre 2019
lieu : Brouage (Halle aux Vivres)
public : maires et adjoints des communes du département, directeurs généraux et cadres des collectivités territoriales et des intercommunalités en charge de l’urbanisme, dirigeants et cadres des bailleurs sociaux, des services de l’État et du conseil départemental, bureaux d’études spécialisés, professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement, conseillers des CAUE.

La loi de 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement proposait trois objectifs : anticiper pour repérer et combattre les premiers facteurs de risque ; améliorer la prise en charge des personnes en perte d’autonomie ; adapter les politiques publiques. L’adaptation interpelle particulièrement les élus locaux en ce qui concerne l’habitat, l’espace public et sa pratique.

La révolution de la longévité implique d’aborder les politiques urbaines en termes de territoire adapté aux besoins des personnes et à leurs caractéristiques : habitat, équipement, urbanisme, lien social, « silver économie ». Tout doit être revisité pour anticiper l’évolution démographique annoncée.

En particulier, l’adaptation des logements doit répondre à l’attente des seniors de vivre à domicile, à un coût supportable pour les personnes et pour les collectivités (État, Départements, bailleurs sociaux).

Prix des loyers, coûts des rénovations et de la mise aux normes d’accessibilité, ajoutées aux difficultés de stationnement ont progressivement poussé les logements et les services vers la périphérie des villes. C’est ainsi que les centres-villes comptent de nombreux logements vacants et sont occupés par une population très jeune ou âgée, souvent plus défavorisée que la moyenne.

La revitalisation des centres des villes moyennes ou des bourgs ne peut plus se concevoir par la seule action sur le commerce et le stationnement qui lui est souvent associé. Le logement adapté à cette population sera un volet essentiel des nouveaux « projets de ville » que les politiques publiques sont incitées à mettre en place.

Après avoir abordé le sujet lors des séminaires sur la densification de l’habitat et la revitalisation des centres-bourgs, le CAUE propose avec le concours du Centre national de la fonction publique territoriale et de l’Association des Maires de Charente-Maritime cette rencontre autour de la question du vieillissement de la population et de ses effets sur l’aménagement, notamment sur le logement. À construire ou rénover nécessairement « en ville » pour favoriser l’intergénérationnel et la sociabilité.

programme

inscription en ligne avant le 30 septembre 2019

[source : CAUE 17]

image Matthew Bennett (unsplash)

[publié le 12/09/2019]
-Haut de page