VOUS ÊTES ICI : Archives Architecture et Construction > Camps de réfugiés et villes précaires : émergence de nouveaux territoires urbains ?

Camps de réfugiés et villes précaires : émergence de nouveaux territoires urbains ?

CAUE de l'Aude, du 9 mai au 24 juin 2016

Archives Architecture et Construction

  Le CAUE de l’Aude invite à nous interroger sur les migrants, les réfugiés, la précarité, l’urgence…  sous l’angle urbain et architectural avec une exposition, une table ronde et une projection.

Du réfugié de guerre au sans-abri, du sinistré économique au migrant écologique, l’ONU estime que d’ici 2030, deux milliards de personnes dans le monde seront en situation d’habitat précaire. Après la ville historique, puis la ville pavillonnaire, on assiste à l’émergence de la ville précaire, avec ses camps, ses bidonvilles, sa «Jungle»… Contrainte par une économie de moyens, celle-ci est forcée d’inventer de nouvelles pratiques constructives qui en font un étonnant laboratoire de la ville.

TABLE RONDE « Les camps de réfugiés. Un nouveau « modèle » urbain ?
le 13 mai 2016
aux Archives départementales de l’Aude à Carcassonne (sur inscription au CAUE)

Pour interroger le développement de ce « modèle » urbain en expansion, le CAUE de l’Aude, en partenariat avec les Archives départementales de l’Aude, a convié deux architectes et un philosophe de l’urbain à nous présenter leurs travaux et à débattre avec le public lors d’une table-ronde organisée le 13 mai 2016 :

Cyrille Hanappe, enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville, présentera les travaux de relevé et de compréhension effectués sur la « Jungle de Calais » par ses étudiants,

Maxim Julian, architecte originaire du Liban, retracera l’histoire et la croissance urbaine de Chatila, le plus ancien camp de réfugiés palestiniens au Moyen-Orient,

Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, questionnera la dimension existentielle de l’habiter selon la défini