VOUS ÊTES ICI : À la une > Accompagnateur rénov’: le réseau des CAUE reçu par le cabinet d’Emmanuelle Wargon

Accompagnateur rénov’: le réseau des CAUE reçu par le cabinet d’Emmanuelle Wargon

Mise en œuvre du service public de la rénovation

zoom sur l'actu

La Fédération nationale des CAUE était reçue le 13 juillet dernier par Emmanuel Constantin, conseiller Rénovation énergétique et construction au cabinet Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, et Alé Sall de la Coordination interministérielle du Plan de rénovation énergétique des bâtiments.

La Fédération nationale des CAUE était reçue le 13 juillet dernier par Emmanuel Constantin, conseiller Rénovation énergétique et construction au cabinet Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, et Alé Sall de la Coordination interministérielle du Plan de rénovation énergétique des bâtiments.

Cette réunion fait suite à une demande d’audience adressée par la FNCAUE à la ministre, après la parution rapport Sichel, en lien avec les discussions en cours dans le cadre du projet de loi portant « lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets ».

Joël Baud-Grasset, président de la FNCAUE, sa directrice, Valérie Charollais, et Laëtitia Grigy, directrice du CAUE 94 et Caroline Rigaud chargée de mission FNCAUE, ont insisté sur l’implication du réseau des CAUE dans la mise en œuvre actuelle du service public de la rénovation énergétique. Ils ont réclamé une clarification du rôle de ce nouvel acteur, qui devrait selon eux, intervenir en complément et non en concurrence des structures déjà en place et porteuses du service public. Il a été rappelé la vocation d’intérêt général des CAUE qui œuvre en matière de rénovation aussi bien auprès des particuliers, des bailleurs sociaux que des collectivités et des aménageurs.

S’ils se sont félicités du lancement de la concertation nationale sur l’accompagnateur de la rénovation, ils ont aussi pointé la nécessité d’avoir une vision globale de l’accompagnement (usages, confort d’été, accessibilité…) de l’organisation de ce service public, de son déploiement local et ils s’interrogent sur le profil attendu de l’accompagnateur Rénov’ qui, de fait, au regard des compétences attendues, sera exigeant : administration, énergie, construction, droit…

« Le réseau des CAUE est un maillon essentiel pour favoriser le passage à l’acte des particuliers et s’assurer de la qualité des travaux de rénovations énergétiques »

La FNCAUE a rappelé la position qu’elle partage avec 10 associations d’élus et de collectivités territoriales, et têtes de réseau de l’ingénierie territoriale (voir la contribution dans notre article). Les 10 signataires sont attachés à ces principes :

– un cadre concerté au plan régional dans le respect des compétences des collectivités,

– une articulation adéquate entre acteurs du SPPEH,

– la neutralité et l’indépendance de l’accompagnement,

– des financements pérennes et bien calibrés.

Joël Baud-Grasset a à nouveau alerté sur l’enjeu de sortir de la seule logique de massification de rénovation énergétique des logements. « Le réseau des CAUE est un maillon essentiel pour favoriser le passage à l’acte des particuliers et s’assurer de la qualité des travaux de rénovations énergétiques, en lien avec les caractéristiques intrinsèque du bâti et les risques de pathologies ». Le recours à l’architecte dans la conception ensuite des projets, pourrait tout autant que le coût de l’accompagnateur Rénov, être pris en charge notamment pour les porteurs de projets les plus modestes. C’est en tout cas une question posée au ministère.

Une nouvelle rencontre devrait être organisée à la rentrée avec le ministère du logement, l’Anah et l’Ademe.

image : umit-yildirim (unsplash)

[publié le 20/07/2021]
-Haut de page