VOUS ÊTES ICI : Développement territorial > Micro-projets, grandes idées !

Micro-projets, grandes idées !

L’appel à idées « Vivre demain aujourd’hui ! » CAUE de la Creuse

Développement territorial

Le CAUE de la Creuse et ses partenaires ont lancé un appel à idées pour la revitalisation d’une petite commune rurale. 11 équipes ont envoyé leurs propositions. Cet appel a lancé une dynamique qui révèle le besoin d’une réflexion sur une méthode d’urbanisme à long terme en milieu rural.

Le Cercle Condorcet de la Creuse, en partenariat avec la Fédération des Œuvres laïques de la Creuse, la Communauté d’agglomération du Grand-Guéret, la commune de Savennes et le CAUE de la Creuse, ont lancé, fin 2020, un appel à idées « Vivre demain aujourd’hui », consacré au devenir d’une petite localité : Savennes. Elle compte 200 habitants, c’est une commune rurale de moyenne montagne, devenue commune-dortoir pour les actifs de Guéret. Les commerces ont disparu… tout comme les relations de voisinage. Le conseil municipal souhaite insuffler une dynamique permettant l’accueil plus important de nouveaux habitants, facilitant également la venue de touristes et de randonneurs. La commune dispose d’une salle des fêtes peu utilisée, avec une grande parcelle arborée, d’une grange, d’une parcelle maraîchère ainsi que d’un ancien jardin à côté de la mairie. Cet ensemble foncier pourrait faire l’objet d’une réflexion globale de la part des concepteurs sollicités, tout en mettant l’accent sur le devenir de la salle des fêtes et ses abords.

Les contours de l’appel à idées sont définis : il invite les candidats à réfléchir et proposer des manières innovantes d’habiter, accueillir, travailler et se déplacer dans le territoire de la commune de Savennes, tout en respectant une certaine mesure et une économie dans les moyens mis en œuvre et le fonctionnement. La démarche aura valeur d’exemple et s’appuiera sur les principes du Manifeste pour une frugalité heureuse et créative d’Alain Bornarel, Dominique Gauzin-Müller et Philippe Madec.

Octobre 2020, une matinée de rencontres et d’échanges se tient à Guéret, avec Rémi Janin, ingénieur-paysagiste et agriculteur, Juliette Tranchant, architecte, Sophie Brindel-Beth, architecte, maître de conférence honoraire de l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est et co-auteur du Guide du bâtiment frugal et Jean-Yves Pineau, directeur de l’association Les Localos. Le fil conducteur de cette matinée : « Habiter la campagne / Habiter la Terre, ou comment partager une vision du monde ».

Puis l’appel à idées est lancé début novembre, via les réseaux sociaux, sur les réseaux d’anciens étudiants et lors d’interventions sur la chaîne Youtube du Manifeste de la Frugalité heureuse. Les inscriptions sont ouvertes pendant un mois. Quatorze équipes se portent candidates. Les profils sont très divers, autant d’étudiants que de jeunes professionnels, architectes, paysagistes, designers et venant des quatre coins de la France : Lille, Le Havre, Paris, Lyon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Toulouse, Bayonne…

« De dortoir assoupi à germoir dégourdi »

Février 2021, deux membres de chaque équipe rencontrent les élus de la commune. La presse locale s’invite et titre alors « De dortoir assoupi à germoir dégourdi » ou encore « La campagne de demain s’invente ici ». La dynamique est lancée.

Juin 2021, le jury de sélection (qui rassemble notamment une conseillère régionale, le maire de Savennes, un paysagiste-concepteur, une architecte, un conseiller de la DRAC…) désigne deux lauréats et une mention spéciale parmi les 11 dossiers reçus mais souhaite récompenser aussi l’ensemble des autres candidats.

La remise des prix est prévue en septembre 2021 avec l’inauguration d’une exposition itinérante accompagnée d’une vidéo, qui retracera la genèse de l’appel à idées et la présentation des projets.

Toutefois, l’expérience sera prolongée par la mise en récit fictionnel des propositions faites, donnant à voir (percevoir) un futur possible. Il s’agit de rendre désirable cet avenir, montrant que le réveil de la vie locale est possible, que l’intelligence collective, les rencontres sont de nature à créer le terreau nécessaire à l’accueil de nouvelles populations convaincues que le paysage et l’habitat sont des éléments déclencheurs et déterminants. Gilles Clément est pressenti pour accompagner la dynamique et la DRAC devrait apporter une aide. Le CAUE a également prévu une formation sur l’urbanisme pour les élus creusois.

La Région Nouvelle-Aquitaine soutien le projet au titre de la participation, de l’expérimentation et de la sensibilisation. Quant au maire de Savennes, il s’est engagé à faire appel aux lauréats pour réorienter l’avenir de sa commune.

Cet appel à idées interroge le devenir des petites communes rurales avec peu de moyens, confrontées à des problèmes de commerces et de logement. Il interroge aussi la valorisation de ce type d’appels à idées sur le long terme. Et surtout, il suscite la réflexion : quelles nouvelles méthodes d’urbanisme en milieu rural ?

Y.H.
remerciements à Hélène Chiozzini directrice
et au paysagiste conseil du CAUE 23

images : CAUE 23

[publié le 14/06/2021]
-Haut de page