VOUS ÊTES ICI : Développement territorial > «Petites villes de demain»: que font les CAUE ?

«Petites villes de demain»: que font les CAUE ?

Les CAUE préparent l'avenir des petites villes

Développement territorial

La Fédération nationale des CAUE a signé, lors des Assises des Petites villes à Uzès, le 19 septembre 2019, le partenariat entre le ministère de la Cohésion des territoires et une douzaine d’autres réseaux et institutions en faveur des « Petites villes de demain ». Quelle place occupent aujourd’hui les CAUE dans ce dispositif ?

Le programme « Petites villes de demain » a pour objectif de renforcer les moyens des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités pour bâtir et concrétiser leurs projets de territoire, tout au long de leur mandat, jusqu’à 2026. Le programme a été lancé le 1er octobre 2020 par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Piloté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), le programme bénéficie de la  mobilisation de plusieurs ministères et de partenaires financeurs (Banque des territoires, Anah, Cerema, Ademe), et de l’appui d’un large collectif comprenant notamment l’Association des Petites Villes de France (APVF).

Aide à la constitution du dossier de candidature, organisation d’ateliers, expositions, mobilisation des habitants, note d’orientation, prospective territoriale… autant d’outils et de démarches déployés par les CAUE pour accompagner les petites villes de demain. En voici une petite sélection…

Meurthe-et-Moselle : vision prospective et évolutive

Depuis 2019, le CAUE de Meurthe-et-Moselle dédie un poste à temps complet pour accompagner plusieurs territoires dans une mission de « revitalisation des centres-bourgs », en partenariat avec le conseil départemental : 3 communes à titre d’expérimentation et 2 communes bénéficiant déjà d’une étude globale de revitalisation. L’accompagnement est fin, le CAUE apportant son aide aux communes sur des projets précis (espace public, immeubles de centre-bourg, regroupements scolaires…). Le CAUE 54 fait partie du CLCT (comité local de cohésion territoriale). Il a proposé d’animer un groupe de travail technique « prospective » pour expérimenter et accompagner les collectivités dans une vision évolutive de leur polarité et leur mode de vie.
Le CAUE 54 se positionne clairement dans sa stratégie 2020-30 d’accompagnement vers des territoires décarbonés et aux paysages recomposés (voir son action en cours « l’élu et le réchauffement climatique » qui développe un outil d’aide à la décision pour les élus des communes de petites et moyennes tailles face aux défis du réchauffement climatique).

Les CAUE d’Occitanie : une forte mobilisation collective

Sur les 445 communes engagées dans la politique « Bourg Centre » de la Région, environ 300 sont accompagnées par des CAUE d’Occitanie, avec un protocole entre l’Union régionale des CAUE et la Région. Les démarches mises en œuvre s’appuient sur une co-construction des projets, une vision élargie et globale, une cohérence prenant en compte chaque réalité locale. Le suivi est assuré grâce à des rencontres régulières entre les CAUE de la région et des ateliers de terrain.

CAUE de la Vienne : focus sur un centre dévitalisé

Plusieurs communes retenues au titre du programme Petites Villes de Demain ont sollicité le CAUE de la Vienne. Le CAUE intervient auprès de plusieurs communes dont celle de Dangé-Saint-Romain dont le centre est cours de dévitalisation. Sur la base d’une cartographie fine (carte isochrones par modes de déplacements) et d’un repérage du potentiel foncier, le CAUE a convaincu des commerces essentiels de ne pas s’installer en périphérie. Et il travaille avec les élus afin de reconstituer une nouvelle centralité autour de bâtiments vacants communaux.

CAUE de la Gironde : 5 niveaux d’accompagnement

En Gironde, le CAUE accompagne 4 communes du département sur les 16 du programme Petites villes de demain ; communes avec lesquelles le CAUE avait déjà engagé des études en lien avec la revitalisation des centres-villes. Le CAUE  propose un accompagnement à 5 niveaux : participer à la mise en place et au bon avancement du dispositif Petites villes de demain ; assister les collectivités bénéficiaires dans les démarches de projets de territoire engagées ou à venir afin notamment de faire le lien entre les différentes échelles de réflexion, de projet et d’intervention ; sensibiliser les élus à la démarche de revitalisation de centre-bourg ; assister les collectivités bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs plans d’actions ; et à la demande des collectivités, mobiliser un architecte conseiller (pré-programme et/ou une étude de faisabilité préalable à un projet de réhabilitation par exemple) ou un paysagiste conseil sur les projets de requalification d’espace public.

Aveyron : le CAUE futur partenaire du Pays Ségali

La convention d’adhésion à « Petites Villes de demain » du Pays Ségali a été signée le 4 mai, à Rodez, par Valérie Michel-Moreaux, préfète de l’Aveyron. La maire de Naucelle et présidente de Pays Ségali Communauté et le maire de Baraqueville avaient signé, de leurs côtés, cette convention lors du conseil communautaire du 15 avril dernier. Les signatures des autres partenaires tels que la Région Occitanie, le PETR, le Conseil départemental, le CAUE de l’Aveyron, l’EPF, la Banque des Territoires… sont en cours.

URCAUE des Hauts-de-France : un premier séminaire pour mobiliser

Le 21 avril 2021, les parties prenantes du programme ont organisé un séminaire pour présenter les enjeux et objectifs du programme auprès des 91 communes de la région impliquées. L’Union régionale des CAUE était présente. (voir le replay et le guide pour les élus).

CAUE de Lot-et-Garonne : une communauté expérimentale pour les bourgs ruraux

Le CAUE de Lot-et-Garonne intervient déjà en majorité pour le compte de communes d’échelle rurale (entre 500 et 2500 habitants). Suite à une expérimentation menée avec le Pays de la Vallée du Lot (Ton Bourg Battant) qui a permis de tester de nouvelles conduites de projet, il a souhaité déployer son action d’accompagnement à une échelle départementale, en complément de l’offre d’ingénierie qui sera déployée pour Action Cœur de Ville et Petites Villes de demain. S’il accompagne d’ores et déjà les communes ORT (Mas d’Agenais, Cocumont, Fauillet et Escassefort) de certains EPCI, il entend faire mieux connaître cet accompagnement renouvelé via un dispositif expérimental appelé RURAL Studio 47, pour lequel il a été retenu par la DATAR. Avec RURAL Studio 47, le CAUE proposera d’ici septembre 2021 un accès à des ressources thématiques ainsi qu’une offre d’accompagnement permettant de “faire projet autrement”.

CAUE de l’Eure : acteur du programme d’appui

Le CAUE de l’Eure est un acteur majeur de la plateforme APPUI (plateforme d’ingénierie commune mise en œuvre par l’État et le conseil départemental de l’Eure). Celle-ci aide les collectivités individuellement, mais également de manière collective via un tableau de bord partagé, des temps de coordinations, un renvoi vers chaque acteur spécialisé selon les sujets abordés.

CAUE de l’Isère : focus sur le patrimoine

Dans le cadre de l’élaboration des PLUi, l’agence d’urbanisme de la région grenobloise a initié et porté une démarche de valorisation des patrimoines qui a nécessité un recensement détaillé, mené en étroite association avec les communes et associations locales, et donnant lieu à une réglementation permettant de protéger ces édifices, quartiers historiques et éléments végétaux. Une méthodologie d’analyse spécifique des centres-bourgs a été mise en place au niveau départemental et partagée avec de nombreux acteurs, dont le CAUE de l’Isère.

CAUE de Vaucluse : partenaire pour accompagner 13 collectivités

Dans le Vaucluse, ce sont 13 collectivités qui ont été retenues dans le cadre des « petites villes de demain ». Le CAUE de Vaucluse est partenaire de l’opération aux côtés de l’Ademe, l’Anah, l’Association des petites villes de France…

Haute-Vienne : collaborer avec l’ingénierie locale

En Haute-Vienne, le CAUE 87 est partie prenante des réflexions menées sur la revitalisation des centres-bourgs depuis plusieurs années. Il a coordonné une mission de recherche sur cette thématique à l’échelle du Massif central avec 6 autres CAUE (disponible sur ce site internet : www.7caue-massifcentral.fr)
Dans le cadre de Petite Ville de demain, La ville de Le Dorat au nord de la Haute-Vienne, a bénéficié d’une note d’orientation préparatoire, visant à dresser un bilan de santé de son centre-bourg. Cette étude a été réalisée en partenariat avec le Pays-Haut-Limousin. Il est question aujourd’hui d’intégrer les habitants au processus de réflexion au travers de la « Mallette pédagogique », outil de concertation développé par le CAUE 87.
Sur la partie Sud, c’est en collaboration avec le PETR Monts et Barrages que le CAUE 87 va travailler sur les 3 Communautés de Communes Lauréates : Briance Combade, Portes de Vassivière, et Noblat.


Voir aussi notre article :

La FNCAUE s’engage en faveur des petites centralités

illustr. Photo by Jaanus Jagomägi on Unsplash 

[publié le 03/06/2021]
-Haut de page