VOUS ÊTES ICI : zoom sur l'actu > Transition énergétique : l’indispensable coopération urbain-rural (retour sur le colloque du CLER)

Transition énergétique : l’indispensable coopération urbain-rural (retour sur le colloque du CLER)

FNCAUE, 22 nov 2018

zoom sur l'actu

Ce mercredi 21 novembre, le CLER-réseau pour la transition énergétique organisait à Paris un colloque « Nouvelles solidarités urbain-rural. Une condition de la transition énergétique nationale, des bénéfices mutuels pour les territoires ». La FNCAUE y a participé. En voici un retour.

« Nous avons un besoin urgent de faire évoluer le cadre juridique de la transition énergétique et les possibilités de coopérations entre les opérateurs historiques et les opérateurs territoriaux, de construire des modèles économiques et financiers… », a plaidé Jean-Baptiste Lebrun, lors du colloque du 21 novembre sur « Nouvelles solidarités urbain-rural pour la transition énergétique ». Pour le directeur du Cler, organisateur de cette manifestation, « les projets de transition énergétique peinent à trouver les modèles économiques, financiers… » et les coopérations urbain-rural sont l’une des conditions de réussite à l’échelle nationale. Même la ville de Paris s’y met. Le PLU intègre désormais des mécanismes de coopération territoriale. D’ici à 2020, la municipalité souhaite porter des initiatives communes avec des territoires ruraux « en apportant un soutien financier pour faire émerger des projets d’énergies renouvelables et pour renforcer la solidarité territoriale ». Mais pour Célia Blauel, maire adjointe chargée de l’environnement et du développement durable à la mairie de Paris, il faut « donner la main au local et un vrai acte de décentralisation sur l’énergie ».

Au-delà des types de coopération, la quasi-totalité des intervenants — élus, techniciens ou représentants d’opérateurs locaux — en ont appelé à l’engagement financier de l’État, alors que le projet de loi de finances rectificative pour 2018 a transféré près 600 millions d’euros de recettes de la taxe sur les carburants destinés au budget de la transition écologique pour les réaffecter au budget général. Le sujet demeure cependant plus compliqué qu’il n’y paraît, comme l’indique un récent article paru dans le Monde.

Et une étude

À l’occasion de ce colloque, le réseau pour la transition énergétique a publié une étude intitulée « Nouvelles solidarités urbain-rural – Une condition de la transition énergétique nationale ». Elle rend compte d’une quinzaine d’initiatives locales illustrant divers modes de coopérations entre territoires urbains et ruraux. Ces démarches locales portent en particulier sur des actions partagées en termes de planification, de mutualisations financières et techniques et d’investissements.

C.R.

L’étude est téléchargeable sur le site du Cler :

https://cler.org/wp-content/uploads/2018/11/Etude-nouvelles-solidarites-urbain-rural.pdf

[publié le 22/11/2018]

-Haut de page