VOUS ÊTES ICI : Conférences et séminaires > Retour sur le séminaire « Trame verte et bleue »
bann_sem_TVB3

Retour sur le séminaire « Trame verte et bleue »

FNCAUE, 15 mars 2017

Conférences et séminaires

Le 8 mars 2017, 120 participants se réunissaient autour des huit projets lauréats à l’appel à manifestation d’intérêt « trame verte et bleue » lancée par la FNCAUE, Régions de France et le ministère de l’Environnement avec le soutien de l’Agence française de la biodiversité. Les échanges sont été riches et ont révélé les attentes sur un tissage plus fin des trames vertes et bleues à l’échelle locale pour peu à peu gommer les « zones blanches ».

« Aujourd’hui, avec ce séminaire, nous allons rentrer dans le vert, dans le vif du sujet ! ». C’est ainsi que Joël Baud-Grasset, président de la FNCAUE, a introduit la journée d’échanges « Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale  » qui se tenait le 8 mars 2017 à la maison des Métallos. Si les CAUE et leurs partenaires ne partent pas d’une page blanche, l’enjeu repose sur la déclinaison locale des SRCE et de la TVB associée à l’échelle des PLUI et Scot, et sur l’accompagnement des futurs Sraddet.

Pour Benoît Faucheux, président de la commission développement durable de Régions de France, partenaire de cette journée et de l’AMI, pour relever ce défi les territoires ont besoin « d’une ingénierie et d’une animation collective » pour que nature rime avec culture. Et selon Paul Delduc, directeur général de l’Aménagement, du logement et de la nature, ministère de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, troisième partenaire, afin d’éviter que le blanc ne se propage, il convient « en tant qu’homme, d’être un peu plus discret dans certains espaces ».

Dédramatiser pour tisser du vert et du bleu

Quand élus et techniciens décortiquent les SCRE, plusieurs se disent avec soulagement « ouf, on est dans le blanc !», décrit Clément Briandet, paysagiste au CAUE de l’Essonne. Et c’est justement dans les zones blanches que les CAUE d’Ile-de-France expérimenteront leur démarche. En Nouvelle-Aquitaine, le constat est identique. Les CAUE, qui déploient le dispositif ACE/Assistance continuités écologiques, portent cette même philosophie. « Nous ne partons pas des réservoirs de biodiversité identifiés mais bien des territoires », insiste Yannick Coulaud, écologue au CAUE de la Dordogne. C’est également la crainte exprimée par Philippe Labaume, délégué régional de l’URCAUE Occitanie : « si nous insistons trop sur le SRCE, la TVB, les élus l’interprètent comme un zonage ». De quoi créer des crispations et bloquer toute déclinaison dans les documents et projets d’urbanisme.

Alors comment dédramatiser ? En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le CAUE Var travaillera sur la « biodiversité ordinaire des PLU(I) » souligne René Guérin son co-directeur. L’URCAUE Auvergne-Rhône-Alpes et ses partenaires associent à la démarche un sociologue et concentre son action sur la trame verte et bleue «urbaine et périurbaine», décrit Florence Fombonne-Rouvier, directrice du CAUE de la Savoie. Le CAUE de Vendée compte lui notamment sur le retour à des pratiques anciennes, tels que le plessage pour protéger le bocage, mité par le tissu pavillonnaire, décrit Benoît Marie son directeur adjoint. En région Centre, le bocage souffre également et le CAUE du Loir-et-Cher a choisi cette entrée paysagère pour que la biodiversité soit réellement intégrée dans les PLUI, indique Nina Fenateu, paysagiste. Le CAUE de la Guadeloupe compte en particulier sur les générations futures pour porter demain ces enjeux, via des ateliers de lecture du paysage. Claire Trepy, responsable de ce projet, en appelle à « l’intelligence paysagère » pour qu’enfin les documents d’urbanisme cessent de maltraiter la biodiversité !
Autant de projets déployés localement avec des réseaux de partenaires. Des acteurs qui se retrouveront en fin d’année pour un nouvel événement.

 

Les fiches projets des 8 lauréats

• Auvergne-Rhône-Alpes / Intégrer, diffuser, valoriser : une démarche collaborative

• Centre-Val de Loire / Du repérage à la gestion du bocage : un exemple dans le Perche

• Guadeloupe / Paysages de Guadeloupe : aménager et ménager

• Ile de France / Arpenter- Expérimenter – Diffuser : les 3 temps d’une médiation territoriale

• Nouvelle Aquitaine / Je biodiv’haie, nous biodivons – Visions partagées au service de la reconquête de la biodiversité

• Occitanie / Observer, comprendre, agir : le paysage, la TVB et le projet de territoire

• Provence-Alpes-Côte d’Azur / De la recherche environnementale à la planification territoriale et à l’aménagement opérationnel

• Pays de la Loire / L’avenir d’un bocage urbanisé : régénérer les pratiques anciennes, créer et faire ensemble, démultiplier

[publié le 15/03/2017]
-Haut de page