VOUS ÊTES ICI : Communiqués > La FNCAUE partenaire du concours « Capitale française de la Biodiversité »
banniereconcours2017-grandeok2-960x400px-940x400

La FNCAUE partenaire du concours « Capitale française de la Biodiversité »

FNCAUE, 25 janvier 2017

Communiqués

La FNCAUE est partenaire du concours Capitale française de la Biodiversité 2017. Elle participe au comité scientifique et encourage la tenue d’ateliers régionaux dans toute la France en 2017.

logo_capitale-biodiversite

L’Agence française pour la biodiversité, Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiveristé en Île-de-France, et Plante & Cité, centre d’ingénierie sur la nature en ville, lanceront début février 2017 la septième édition de l’opération Capitale française de la biodiversité.

Le concours aura cette année pour thème : « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité« . En 2016, la ville de Rennes a été récompensée.

La FNCAUE est partenaire de l’opération en 2017. Le CAUE de l’Essonne est membre du comité scientifique mandaté par la FNCAUE.  L’ensemble du réseau CAUE est en outre mobilisé par l’appel à manifestation d’intérêt « trame verte et bleue » lancé en partenariat avec le ministère de l’Environnement et Régions de France.

Les  collectivités candidates ont jusqu’au 31 mars 2017 pour déposer leur candidature.

Entre temps, Natureparif et ses partenaires organisent des ateliers régionaux pour sensibiliser aux notions d’écologie urbaine, apporter des pistes de solutions opérationnelles pour agir et de faire connaître des outils utiles. Ils se déroulent généralement sur une journée, avec une matinée d’échanges et de témoignages en salle et une visite ou animation de terrain l’après-midi. Ils sont gratuits et s’adressent aux agents et élus des collectivités et à leurs partenaires : institutions, associations, chercheurs, aménageurs, entreprises…

Ateliers régionaux connus à ce jour :

  • jeudi 2 février : Montpellier (Hérault, Occitanie)
  • mardi 7 février : Nice (Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d’Azur)
    jeudi 9 février : Rouen (Seine-Maritime, Normandie)
  • lundi 27 février : Paris (Ile-de-France)
  • mardi 28 février : Rennes (Ile-et-Vilaine, Bretagne)
  • jeudi 2 mars : Albi (Tarn, Occitanie)
  • jeudi 2 mars : Lille (Nord, Hauts de France)
  • lundi 6 mars : Strasbourg (Alsace, Grand Est)
  • lundi 6 mars : Grenoble (Isère, Auvergne-Rhône-Alpes)
  • mardi 7 mars : Saint-Brieuc (Côtes d’Armor, Bretagne) Nature
  • jeudi 9 mars : Poitiers (Vienne, Nouvelle Aquitaine)
  • vendredi 10 mars : Lyon (Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes)
  • lundi 13 mars : Nantes (Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
  • mardi 14 mars : Dijon (Côte d’or, Bourgogne-Franche-Comté)
  • jeudi 16 mars : Limoges (Haute-Vienne, Nouvelle Aquitaine)
  • jeudi 16 mars : Nancy (Lorraine, Grand Est)
  • vendredi 17 mars : Ajaccio (Corse)
  • jeudi 23 mars : Tours (Centre-Val de Loire)
  • date à préciser Bordeaux (Gironde, Nouvelle Aquitaine)

> renseignements et inscriptions

 

Qu’est-ce que le concours Capitale française de la biodiversité ?

En 2010, pour l’année internationale de la diversité biologique, Natureparif, Agence régionale pour la nature et la biodiversité, avait organisé le premier concours pour élire la « Capitale française de la biodiversité » et récompenser les villes les plus actives, celles qui auront fait le pari de protéger leur patrimoine naturel aussi bien que leur patrimoine bâti.
Ce concours offre la possibilité de valoriser les actions engagées au niveau local pour la conservation de la nature tout en informant le grand public des enjeux de la biodiversité.
Les collectivités sont sélectionnées à travers un questionnaire établi en lien avec un comité national composé de scientifiques, naturalistes, urbanistes et spécialistes de la nature en ville, sur la base de critères internationaux proposés par l’Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN).
Chaque collectivité voit sa participation valorisée par l’attribution de 1 à 5 libellules symbolisant son engagement en faveur de la biodiversité. Un prix est remis dans chacune des catégories et la meilleure collectivité est ensuite désignée comme « capitale française de la biodiversité 2016, 2017… ».

[publié le 25/01/2017]

 

-Haut de page