VOUS ÊTES ICI : Communiqués > Aurélie Filipetti, Ministre de la Culture, s’engage pour les CAUE
filippetti-interview-culture

Aurélie Filipetti, Ministre de la Culture, s’engage pour les CAUE

Mardi 25 juin 2013

Communiqués

 

Mardi 25 juin 2013, à l’occasion de la proclamation du lauréat du Grand Prix national de l’architecture, Aurélie Filipetti, Ministre de la Culture et de la Communication, a réaffirmé son soutien aux CAUE et le lancement prochain d’une concertation interministérielle, pour une « véritable politique publique de l’architecture ».

« Je porte au sein du Gouvernement l’exigence de la qualité architecturale au moment même où s’exprime aussi dans la société un besoin quantitatif : il faut accroître rapidement l’offre de logement. Les textes en cours d’élaboration qui répondent à cette urgence et vont modifier la législation en matière d’urbanisme et de logement traitent aussi de l’architecture. J’ai veillé à ce que l’on n’oublie pas que sans architecture, il n’y a pas de réponse cohérente face aux défis de la densification notamment.

La présence de l’architecte dans les projets de densification dérogatoires et la prise en compte de l’approche architecturale dans les réflexions urbaines en amont, sont des garanties essentielles que j’ai veillé à installer partout où l’on pouvait craindre que l’approche soit uniquement quantitative.

Il reste à faire vivre ces textes mais aussi à travailler sur le terrain. Car sur le terrain, l’architecture est non seulement le résultat du projet mené par l’architecte avec sa vision prospective des usages, son sens de l’organisation spatiale du bâtiment, sa sensibilité esthétique et sa capacité à concilier toutes les contraintes. Mais c’est aussi le fruit d’un dialogue constant avec le maître d’ouvrage. Le maître d’ouvrage dont on oublie trop souvent le rôle absolument crucial. La relation entre un architecte et un maître d’ouvrage, c’est un peu comme celle d’un auteur avec un éditeur ou encore celle d’un réalisateur avec un producteur quand ils leur passent une commande. L’un ne fait pas sans l’autre et vice versa. Et on ne devient pas éditeur ou producteur du jour au lendemain. Il devrait en être de même pour la maîtrise d’ouvrage en architecture.

C’est une des raisons pour lesquelles je me suis engagée pour maintenir sur le terrain le réseau irremplaçable des CAUE. Comme vous le savez, l’idée s’est fait jour de les absorber dans des groupements d’ingénierie territoriale départementaux. Or, ils sont le maillon essentiel du véritable service public du conseil architectural, accessible à tous, aux particuliers comme aux maîtres d’ouvrage. Ils jouent un rôle fondamental dans la diffusion de la culture architecturale et la formation des maîtres d’ouvrage. Je souhaite que leurs missions soient réaffirmées de même que celles de la MIQCP (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques) pour qu’une véritable politique publique de l’architecture se déploie au plan national en étroite relation avec les DRAC et les collectivités territoriales. Je lancerai prochainement une concertation interministérielle associant les collectivités territoriales et tous les acteurs de la promotion de l’architecture afin que cette politique soit interrogée, rénovée et portée à tous les niveaux de décision. »

Extrait du discours d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication. Mardi 25 juin 2013.

Pour en savoir plus, consulter le discours complet sur le site Internet du Ministère de la Culture

-Haut de page