VOUS ÊTES ICI : Expositions > Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle
croquis_laprade_CAUE74

Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle

CAUE de Haute-Savoie, du 25 mai au 29 septembre 2016

Expositions

Le CAUE de la Haute-Savoie propose une savante exposition sur les mutations du travail d’architecte au XXe siècle avec un focus sur Albert Laprade et son souci de la spécificité des lieux

Exposition
De la construction au récit – Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle
CAUE de la Haute-Savoie
du 25 mai au 29 septembre 2016 à L’îlot-S – CAUE 74
7 esplanade Paul Grimault à Annecy.

Au début du XXe siècle, suite à la révolution industrielle, le développement des villes met les architectes face à de nouveaux programmes, véritables projets de modernité : la transformation des modes de vie, l’essor des infrastructures (industrielles, urbaines, touristiques,…) ou encore l’habitat et la production de logements pour le grand nombre. L’échelle nouvelle des ouvrages architecturaux a modifié la façon d’habiter les territoires. Dès lors, les architectes modernes sont souvent accusés d’être en rupture avec l’histoire et la géographie des lieux. Leurs productions semblent vouloir être à tout prix « de leur temps » plutôt que « de leur lieu ».

Le parcours d’un architecte comme Albert Laprade (1883-1978) permet de dépasser cette opposition et de revenir sur la manière dont, en France, les architectes du début du XXe siècle se sont confrontés aux besoins de leur époque et à la spécificité des lieux. Au-delà d’une production moderne allant du garage automobile rue Marbeuf (Paris) au barrage de Génissiat sur le Rhône (Ain), Albert Laprade porte une attention particulière à l’architecture traditionnelle notamment à travers ses Albums de croquis. Il revient également régulièrement dans les Alpes où il a progressivement acheté l’alpage de Charousse (Les Houches, Haute-Savoie) dont il a cherché à préserver l’unité du lieu.

A travers 6 thématiques, cette exposition interroge la participation des architectes à l’élaboration d’une « culture du lieu » qui comprend celui-ci à la fois comme site de projets, comme territoire de nouvelles découvertes et comme imaginaire à construire. C.R.

Claire Rosset, doctorante en architecture au sein du CAUE 74 depuis 3 ans, a assuré le commissariat de cette exposition à partir du travail scientifique issu de sa recherche.

Cette exposition est produite par le CAUE de Haute-Savoie grâce au soutien de la commune de La Bâthie (Savoie), La Compagnie nationale du Rhône, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le ministère de la Culture / DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, l’ANRT / Cifre.

invit-expo-laprade1

 

 

 

 

 

image  : page des albums de croquis d’Albert Laprade

publié le 22/06/2016

-Haut de page